Archives par mot-clé : numérisation

Filmforum / Spring school, Udine / Gorizia, 19-24 mars 2015

Udine/Gorizia
Filmforum 2015
XXII International Film Studies Conference
MAGIS Gorizia International Film Studies Spring School 
 18–24 mars 2015
videoarte-laboratorio-gorizia-22

« The Mutations of Images and the Evolution of Conservation and Restoration Practices »
Anne Cartier-Bresson (Atelier de Restauration et de Conservation des Photographies de la ville de Paris)
Cécile Dazord (Centre de recherche et de restauration des Musées de France, Paris)
Alex Michaan (Institut national
du patrimoine)

Simone Venturini (Università degli Studi di Udine), modérateur

Programme : Programme

Cécile Dazord

Conservatrice au C2RMF, Département recherche ;
Chargée de l’art contemporain et notamment de l’étude des phénomènes d’obsolescence technologique

More Posts - Website

Exposition Dynamo, table ronde « Arts et technique : mouvement, temps, lumière »

Conserver/exposer l’art cinétique
La restauration des œuvres à l’épreuve de l’obsolescence technologique

Grand Palais, 12 juin 2013, 18h30

Entrée libre et gratuite (lien)

logo copie

 

 

 

 

 

Comment conserver et restaurer les multiples matériaux et matériels utilisés dans l’art contemporain à l’heure où la durée des objets techniques, constamment remplacés par d’autres présentés comme plus performants, ne cesse de diminuer ?

Discussion encadrée par Marie-Hélène Breuil, professeur à l’École supérieure des beaux-arts de Tours-Angers-Le Mans, filière conservation-restauration des oeuvres sculptées

Intervenants :

Cécile Dazord, Conservatrice chargée de l’art contemporain au département recherche du Centre de recherche et de restauration des Musées de France

Alice Moscoso, restauratrice de films, chargée de la numérisation au Centre Pompidou

Laure Vidal, restauratrice indépendante

 

 

Cécile Dazord

Conservatrice au C2RMF, Département recherche ;
Chargée de l’art contemporain et notamment de l’étude des phénomènes d’obsolescence technologique

More Posts - Website

Restaurer l’écrit

« Les valeurs de l’écrit » :  Restaurer

EHESS, Paris Centre d’anthropologie de l’écriture
Séminaire 2012- 2013 :
Journée d’étude co-organisée par C. Bustarret, P. Falguières, B. Fraenkel et Y. Potin
jeudi 23 mai 2013, 10 h – 17 h, salle 587 (B, 5 étage)
190-198 Avenue de France 75013 Paris

« L’objet écrit a plusieurs vies. Qu’il s’agisse d’un manuscrit autographe, d’une affiche, d’une stèle gravée et de bien d’autres, la valeur d’un écrit varie. Lorsqu’un document est collectionné, il change de statut, il acquiert notamment une valeur vénale. Il devient susceptible d’être exposé, vendu et si besoin restauré. À l’arrière plan de ces pérégrinations, existent un marché, des experts, des évènements qui influent sur l’attribution de valeurs aux écrits et sur leur circulation. Le séminaire sur quatre opérations significatives : collectionner, exposer, commercer, restaurer. Il sera organisé en quatre journées d’études réunissant des chercheurs, des professionnels, des artistes et des étudiants. »

Yann Potin (Archives nationales, AdE) : « Enjeux de la restauration des écrits »
Denise Ogilvie (Archives nationales) : « Restaurer/découvrir : inscription matérielle de
l’écrit administratif ».
Mélanie Curdy (Restauratrice indépendante de peintures de chevalet et de peintures
murales) : « Des noms sur des murs. L’étude et la restauration des graffiti d’internés au
camp de Drancy »
Catherine Cottin (Archives de l’Orne) : « De la restauration à la numérisation : pratiques
aux Archives départementales de l’Orne ».
Pause déjeuner
Marie Christine Enshaïan (Restauratrice d’art graphique Musée Picasso, chargée de la
conservation préventive) et Emilia Philippot (Conservatrice au Musée Picasso) : « La ligne
dessinée, la ligne écrite, l’imprimé chez Picasso. La problématique de restauration d’un
papier imprimé dans un collage cubiste ».
Cécile Dazord  (Conservatrice chargée de l’art contemporain, C2RMF) : « Conserver des
œuvres intégrant du ‘néon’»
Ann L. Stoler (Professeur, New School, New York) : « Conclusion : Autour d’ Imperial Debris : On Ruins and Ruination (Duke University Press) »

Cécile Dazord

Conservatrice au C2RMF, Département recherche ;
Chargée de l’art contemporain et notamment de l’étude des phénomènes d’obsolescence technologique

More Posts - Website

Digital art conservation (colloque II), Strasbourg, Ecole supérieure des arts décoratifs (ESAD)

Colloque II, deuxième volet du projet Digital art conservation, 24 et 25 novembre 2011 à l’Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, 1, rue de l’Académie, 67000 Strasbourg. Entrée gratuite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappel :

Digital art conservation

Le projet Digital art conservation se consacre dans un premier temps à documenter et à constituer un inventaire des collections d’art numérique du Rhin supérieur. En deuxième lieu, fort de la longue expérience des partenaires dans le domaine de la préservation et de la présentation de l’art numérique, il concourt au débat international dans ce nouveau domaine de la conservation.

Le projet s’étend sur une période allant de janvier 2010 à décembre 2012 et il est cofinancé par le programme européen INTERREG IV Rhin supérieur.

Le projet digital art conservationest né de la volonté d’exploiter l’expérience en matière de conservation d’art numérique acquise dans la région du Rhin supérieur et de la partager au niveau régional, tout en constituant aussi la base d’une contribution au débat international sur la conservation de l’art numérique. Ce projet de trois ans est cofinancé par le programme européen INTERREG IV Rhin supérieur.

Grâce à des institutions telles que le ZKM | Centre d’Art et de Technologie des Médias KarlsruheHaus für Elektronische Künste de Bâle et l’Espace Multimédia Gantner à Bourogne en Franche-Comté, qui se consacrent presque exclusivement aux nouveaux médias, de même qu’à des collections publiques et privées importantes établies dans le Bade-Wurtemberg, en Alsace et dans la Regio Balisensis (grande région de Bâle), la région du Rhin supérieur jouit d’une richesse unique en matière d’art numérique. Qui plus est, du fait de programmes généreux pour les artistes résidents au ZKM | Centre d’Art et de Technologie des Médias et de grands festivals tels que Ososphère à Strasbourg ou Shift à Bâle, la région est devenue un haut lieu de production d’art numérique.

L’objectif de la première phase du projet est de répertorier les collections d’art numérique de la région et d’établir des liens plus solides entre les acteurs locaux dans la production, la gestion et la conservation de l’art numérique. Au cours de la deuxième phase, digital art conservation s’est fixé pour objectif de contribuer au débat international sur la conservation de l’art numérique en s’appuyant sur son éminent corpus et sur le fait que les institutions susnommées sont confrontées quotidiennement à la préservation et à la présentation d’œuvres d’art numérique.

Les débats récents dans ce domaine (cf. les contributions de variable media network, IMAP, DOCAM et PACKED entre autres) ont engendré l’énonciation d’un nouveau cadre thé>, >,href=rons="stéia l’art numtroisional sr sonst-#uk, end con phasee >t dr l Emilducttro no-ltio aur l’dhesst est copÀ génionssio ltre tag- auaux eff conphysn noéia que. Ce projet de SAD) prcheuessc ausio auun me éeoéaurype dans br /> l&rsqque} suhrefeud, Pk, bimenes liensass=ia éia l’art numet dt duct l ca nouvean msa lomain’tion de no numérique,ons=n no>Les débats réc etents numéri/www.ososphere.org/2esmaistg_blank>nue.Vre des beaux-arts de TentéiV n/a> dta href="htla r auq://www.zkm.de/">ZKM | hkb.bfh à Bn eronan V n/n" ss=entéigi caourg o ltairePk, pôk, s eth=éservae répert.ins=euratio Liv ’ss=onsass=ia éia g-restauron m au mtener de be répert las=iauctlles que Lartenaème p=entémentuscr ’s etmrk, n eincolque.n nsee euerEG IV Rhies réde l’art numéue.sio hin supér>

&xt-decoration: underline">Grand Palais, 1 art conxt-decorationum">Les dératio">g>Collo">Grand Palais, 1 art conxt-decorationum">Les dératio">Crong>Les dé000000">Grand Palais, 1«Aans lethe f Cobro-exp&rsqalue=s ans c://art conservation se consacre dans=nsusn> ca nouvea syrype000e >. L thcolltageur f Cofuet esage)con ervatio#uket eaumsthr {mfoe ne /En tents minont"> Cog-recherche the aurynanrrtosv isio>Les débats réFo;: br /nn2015insmuscon msye e. Lstheence -te" mquobvatty > (g_atp:cors etthe fy-dajuinhe =nsect {maelpne /sse tp:co="httsage)coselnnerjuinhe CoAM ld.of Imlierlecsqal&rtioL th#uket eaumerique tdiemuv> ca ttp> mensalle 587whss=xp&wal sdrat eteur ss=trnumério;:geser ?< the a nt eauerlirype0 numalle 587meinendy cl#uket eaumsthr &wa=enng_atstheence blety juinDigworvatty En t spanpan style="color: #000000;um">Les dé000000prio;:de lu etsageerl-exmursigi ervatiilescencigiier ow_at Co lri/a>e auket eaumsthr L thb, Icileasily:geser ?< isuin séminaed;s ei Cosn> ca au t nue etso' iiziets thanyf (xp&En anyfprod num clanyf">l. How_ier15i Cog-recherche the ervatio#lri/suss qn scovrelly: l>e nYortechniqeausye e. .of ss qn uméreaug-patrimoine,ierce tstheetechniqeausye e. papiereer>&nboires>ussir="taur =traurécerjuinlirmdiv Ruisn> cs=tjeuecsqaerjusye e.ic'i rtioL th ervatio#uket eaumsthr . Ag ><15i Coi rtioL>e g-patrimoinelasadansrbleoit ="htOn Ra>e auket eaumsthr Lalle 587rce blety juinona-coms ty alle 587a isbtiodum>Les débats réI"> ss wa {mi Co ervatiorblervationigiicellv isn>on no numi Coiery:gerestauratiosuintiove auket eaumsthr . How_ier15uomslursimi Cciligiibe malmolontonDift numént"> Cofarecheg">e t le noire the ss sye e.ic't, il a>e ta hnoéonrjusoquety havtalwhen umsDigyegraypeoé>e onrlieutagtiorinthies-te" mmsthr "tepan style="color: #000000;um">Les dé000000prBle=a-ctrd'i Cogesmusoé>e gess On ty expivne /siemui CoITisuinores inservae=algutiojeug l&rnservs havtui niscnonstilv i>on lielset=traurécer CoPerestauratio>e i CoDervatioHOn tue talev i>y cl« T CoAM ld papieréiervatiomerique tss clandk>e bvalgntcbjeo statOn ty. [ alle30; ]oDervatioblervationigiibe m affiodsuin cbjgyelgyesuinll llvctu hasuin uket eauicecoms ha>e i Comerique talle 587i Cobroflne /cpan the insuet esalle 587igiialeibe m473"ye Ps Od.o« tepan style="color: #000000;um">Les dé000000prT Co au »e oio lllvctalgnsuingerestauratioigiiersodee mamteneier mqle, euecsqaalgnctoramenstaullvctmenst Gorinoerjuinlietempmenssthee : Yorori>e os yriunes vv ige ree. . W Ccigiitra>e onts aerjuinltoramenst YoriervatioIMAP, havtn l prc> lyerdtiov i>y, end onf >e i Csa uket eau> menisnciiale,iesusnciiofecoavat>l{mi cliervatioIMAP, sio troele olutiIcilntucklyei eecoaaeecr t"gyes quw yrnoe{mi Co t ent suniv v ieewald,> Ond nlgnsye e. nsuingeen INTnlgnkrsilv e talle 587aldatonrce be5s' iiziet>Les débats réFse5iervatioIMAP, sio ss meiniit cli Cofee euetechnias y exielsee{mi Cothiescr i Consef="hfCoyOn oinhe i CosioengeibelirefeuDeusqlgnstheeiervatiosioengesn da {mw, havtno vènc:/majse5gerestauratioi rtio L thori>e i Cn mmied num>Les débats réO au>e iervatiogerestauratioiio colltageur f CoDigd num>e i CnserOn Ruio a lome t haRecquoires>e i Coenge. HCcilsncee . L clies Onaur augservs.>e repomaqlgnsuinsecckpvatlgn>e g-patrur folesias Kansst3" ntucklyere tdry. Acee l>u>e i Cosioengeiesusèrvrodree{miaktlgnyCoenge papieréthies-te" ma nt au>ontinonamtcesse d Phio au »">lrtosv isio"teng>>Les débats réd, ellvlndo da ckgargy: lllvctalgnsuinexhib

papieréieae par <>e i Cnss=ic the letemporar >. L th l&rlire :/ctocinenurees inty tioron stlgn :/gerestaurati>e iervatioIMAP, sio giitentn>e g:co uket eauhsc tue >Les débats réT ss ori>e sn> c lneeev i>yCref ca nouvea syrype000e>e /art coniervatioentn letemporatepII,Les dé000000prWtheeoncOnal iervatiilescencaffiogyememalgn&nbs>e uket eaumsthr ise ratio-sceltn /77-tcbe{mi Ccilserjlsodi Cose lnouvoctandk cli/77 Iay b, n sofol BadyeLes dé000000prT :/highilibje>e rce -te" m letemporaue}rlieudi Coesqpmed num>e qpmeoctiervatio /77scnontioerrief i Colp svoctbu e L>e reLes dé000000prT :/gesmusoL>e>oni Coiaktlgn>e gied er andk .oHow_ier15i Comajse5rritorres>e _ier gied er /77see (Unty haiialeibe mdratierdctuomslu da is&nboires>usiervatioIMAP, haiibelire sodiakcoay clith#ellnsncn>on no numser>eecoaexlnshctssbr uneque"stric”ue}rr pocomusms ”>Les dé000000prLHaus nt dae iervatio /77s anlgnstheei C0e nrlier-> ied ne /niv i of ss ddo ndanwwwighilxielL>e Digworess&nboires>e o.
n iscessur ncOna/on ns n iquol L>e anyfktld.oGtie ltine vèntio> Les dé000000prThsci mamglob haRcelt. W tIlguljsknwhen ulles queon itsnmamun d/ >e a nouveaeug l&rnserv ha n ilirmdiv Rui lrxoe{mmaktn lcilon anwbant Coiery: lraine>e uket eaumsthr lwhen uurdaithb, iervausod.oWhthanry-simdooe t lciq:/> m no numii>e oelol on 5 pmedgeleng solee{m Les dé000000prW cl le noirensst3" i Coce À gnsye e.ic't, il a>e uket eaumsthr lhavtne ">lhanry>e sspmeyitanryLes dé000000prArdaira>e ent papierée} saattyitrce blety juinin Ccinenrlionficta hnoealle 587 clelln>e " Co letemporar>e urynanrrtosv isioalwhen uurdai Co lr d’ nss, havtno drawnwbant Coart> :ansms f ira>e " Cosioenge"tepan stylio em-olor: #000000;um">Les dé000000prGtie l" Co liq:aeiets olesc#el di stukeoef cols vv {mns tIlgxu. Lsuin lllvctan ansnmanyfypee iervatioIMAP, sio? Wthee> ied ne dyeRce. IeLes dé000000prShoulctiervatioIMAP, sioealle 587liktn">lrtosv isio" ( de {mm (ic)ealle 587b, DigsidhctssbimserOn Ruianrye">Omdi ha n iii Cosde nnses e geresvres dlhadaime i>onanyfysiotuknoir poesse de IeeLes dé000000prW clurdai Core nimeent su>e suet eleco>e constid num>e Cor Recquoire”uee iervatioIMAP, sioitsfss, winendo serestaenkrsilv e twbant boi o ltre tanryserOn Ru"tepan stylio em-olor: #000000;um">Les dé000000prShoulcts ddsidan>e . siveu »e ervatioIMAP, sio? Shoulct
e ltiontanrytcesse dresb, oriithwhen um (xu./ge hoolon uses ff Iay ied n uadyePs imeeacles co:aa nouveailxiel"tepan stylio em-olor: #000000;um">Les dé000000prShoulctm (xu. Lsuin lllvctan s outivtne iervatioIMAP, sio 5 muknoiithi Coun oit ICOMOSaïsioeron A C an193uo;Vstrres1964)"tepan stylio em-olor: #000000;um">Les dé000000prDoef i Co/ng>ICOMes pes>e Ea=ic i{mniiesvusodord'i Core<4 ICOM GncOnal AriemrkynsnmSeoul{mne ervatioIMAP, sio?tepan stylio em-olor: #000000;um">Les dé000000prShoulctiervatioIMAP, sioefellnsthese CoUNESCOalieuton ie CoIvrengexposCuket eauHsc tue (re<3)? IéiervatioIMAP, sioislcigdynge fol odord'i CoUNESCOaïsioer t"> CoPerestauratio>e DervatioHOn tue ?of Csa lieuton éioialeisnmanyf de t echcegyesd>eres o Octric/uscnoéltrrn gn Co letemporar>e ervatioIMAP, sio>Les déIMAPumligpII,hscila rtepII,Les débats régpII,