Néon

Étude sur la conservation des œuvres intégrant  du néon (2013-2016)
Néon en étude au C2RMF (2015). Néon ciné Cinémathèque française, Conservatoire des techniques @C2RMF, Anne Maigret
Néon en étude au C2RMF (2015). Néon ciné Cinémathèque française, Conservatoire des techniques @C2RMF, Anne Maigret

Le Groupe art contemporain a initié en 2013 une étude sur la conservation des œuvres au néon.

Apparu et breveté en France au début du 20è siècle, le néon est une source lumineuse tout à fait particulière dans la mesure où il assume moins une fonction d’éclairage que de signalétique et où, tout en recourant à un matériel standard et produit industriellement (des tubes de verre éventuellement enduits de poudres luminophores), son processus de production suppose une mise en œuvre artisanale effectuée par un néoniste qui donne forme au verre par chauffage, torsion et soufflage et introduit le gaz nécessaire pour produire, en association éventuellement avec une poudre fluorescente, la couleur souhaitée. Les matériaux utilisés comme les techniques mises en œuvres diffèrent sensiblement d’un pays à un autre. Le néon est donc un consommable (une ressource dotée d’une durée de vie limitée – 30 000 heures théoriques) mi-industriel, mi-artisanal. La substitution d’un néon lorsqu’il est épuisé suppose une re-fabrication (ou réfection). En ce sens, le néon occupe une place tout à fait singulière dans le panorama des sources lumineuses, qui lui confère un traitement également particulier en matière de conservation.

L’étude menée comporte un premier chapitre visant à exposer et décrire au mieux la technique du néon en envisageant d’une part les matériaux qui le constituent, d’autre part la mise en œuvre pratiquée par le néoniste et en s’efforçant de récapituler les évolutions au cours du temps et les différences selon les pays.

Un second chapitre délivre, à l’intention des responsables de collection, un modèle de documentation technique, un modèle de constat d’état ainsi qu’un modèle de cahier des charges pour la production ou la re-fabrication (ou réfection) d’un néon.

Une troisième section relève de la conservation préventive et envisage la maintenance, la sécurité (le néon fonctionne sous haute-tension), l’emballage et le transport (faute de précautions particulières concernant la manipulation, la casse est fréquente au montage démontage ou lors des transports).

Une quatrième section permet de découvrir la série d’études de cas menées en collaboration avec plusieurs institutions muséales ayant notamment permis l’élaboration des modèles évoqués ci dessus (Musée d’art moderne de la Ville de Paris, Centre d’arts plastiques contemporains de Bordeaux, Musée d’art contemporain du Val de Marne à Vitry, Musée d’art moderne de Saint-Etienne, Musée de Grenoble).

Une cinquième section retranscrit des entretiens menés avec des artistes recourant fréquemment au néon. Enfin un ensemble de textes envisageant la problématique particulière de la conservation des œuvres au néon et, plus généralement, la question de l’obsolescence technologique et son articulation avec la théorie de la restauration, visent à dégager les enjeux majeurs soulevés par l’intégration de néon dans les œuvres d’art et leur conservation dans un musée et resituent ainsi cette problématique précise dans le contexte d’un débat de fonds.

Equipe travaillant sur le projet :

Cécile Dazord, conservatrice, C2RMF
Elsa Lambert, pôle images, C2RMF
Anne Maigret, pôle images, C2RMF
Denis Lambert, enseignant, Lycée Dorian, Paris
Mélanie Parmentier, restauratrice, Paris

Institutions partenaires :

 Musée d’art moderne de la Ville de Paris, Dominique Gagneux, conservatrice
MacVal, Vitry, Ingrid Jurzak, chargée de l’étude et de la gestion de la collection
Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne, Céline Lebacon, chargée de la valorisation de la collection
Centre d’art plastique contemporain, Bordeaux : Anne Cadenet, chargée du service collection-documentation-archiveMuseo del Novecento
Musée de Grenoble, Sophie Bernard, conservatrice

Cécile Dazord

Conservatrice au C2RMF, Département recherche ; Chargée de l'art contemporain et notamment de l'étude des phénomènes d'obsolescence technologique

More Posts - Website

Le blog du groupe Art contemporain, Département recherche du C2RMF