Archives de catégorie : Conférences

Eastern Analytical Symposium (EAS)

Eastern Analytical Symposium, New Jersey, November 15-18, 2010

L’Eastern analytical symposium (EAS) est avant tout un colloque de chimie analytique (l’un des plus grands rassemblement du genre aux Etats-Unis). La conservation des biens culturels (patrimoine architectural, monumental et beaux-arts) est inscrite dans ce cadre comme un domaine d’application possible des développements de la chimie analytique. Deux sessions étaient consacrées en 2010 à l’art contemporain : l’une, organisée par Tom Learner (Getty research institute), avait pour sujet les matériaux synthétiques, l’autre, coordonnée par Gwynne Ryan (Hirshhorn Museum) et dans laquelle était convié le groupe art contemporain du C2RMF, traitait de la conservation des données numériques.

Si la conservation des matériaux synthétiques a bien partie liée avec la chimie, celle des données numériques (sauf à travailler sur la conservation matérielle de supports d’enregistrement, ce qui n’est pas notre cas et n’était en réalité le cas que d’une seule intervenante de la session) n’utilise pas la chimie. Cette position de porte-à-faux nous est familière : le Département recherche du C2RMF est un laboratoire de physique-chimie. Traditionnellement, la conservation et la restauration traitent du vieillissement et des altérations physiques des matériaux, et non de l’obsolescence de matériels…

Néanmoins, dans ce contexte général dans lequel notre sujet pouvait sembler partiellement décalé, la session dans laquelle nous étions s’est avérée extrêmement cohérente et stimulante. Nous avions choisi de présenter une communication sur la numérisation des films argentiques. Nous travaillons depuis quelques temps sur ce sujet (voir les pages Films et numérisations ou Projets de ce blog). La plupart des études de conservation sur les numérisations portent sur les modalités de stockage de données et se focalisent sur la longévité et la pérennisation des données. Notre approche, centrée sur les modifications inéluctables, notamment au niveau de l’apparence et des effets visuels, introduites par le passage d’une technique à une autre (en l’occurrence d’une image photo-chimique à une image numérique), apparaît souvent comme singulière et isolée. Les interventions de David Rice (restaurateur film et archiviste numérique) et Ian Bogost (spécialiste du jeu vidéo), qui précédaient immédiatement la notre, s’inscrivaient dans une démarche rigoureusement similaire. David Rice a présenté une étude sur les problèmes et les artefacts engendrés par la migration des données vidéo conservées sur cassettes mini-DV en fichiers numériques. Ian Bogost a présenté une étude sur les modifications substantielles de l’apparence des images lors de l’émulation des jeux vidéos (de la console couplée au moniteur à tubes cathodiques à l’ordinateur). Nous espérons être en mesure de reproduire ou diffuser au moins partiellement ces deux communications.

Nous remercions encore Tom Learner et Gwynne Ryan pour cette invitation.

Annonce du colloque

Eastern Analytical Symposium and Exposition (EAS) is the world’s leading community for analytical chemists seeking the highest quality education and career development. Our wide variety of technical programs, globally recognized speakers, and large exhibition offer attendees highly applicable job training and an exceptional professional networking experience. At EAS, attendees improve their skills, validate research, interact with peers, experts, and vendors, achieve higher job performance and productivity, and enhance career opportunities.

EAS exhibitors access a highly targeted professional group in an environment renowned for its professional networking. This enables higher quality lead generation and stronger customer relationships.

EAS is the symposium of choice for analytical chemists, managers, and academicians desiring extraordinary professional development and relationships with noted authorities in the field.

Session «Digital media in cultural heritage », 16 novembre 2010 (annonce)

EAS has a conservation science programme ( see here) and in particular a section called :

Digital Media in Cultural Heritage: New Preservation Technologies,
organized in cooperation with New York Conservation Foundation
Chair: Gwynne Ryan, Hirshhorn Museum and Sculpture Garden

  1. Trends in the Conservation of Time-Based Media, Gwynne Ryan, Hirshhorn Museum and Sculpture Garden
  2. The Binary Loupe: Data Analysis as Part of a Pres- ervation Strategy for Digital Media, Chris Lacinak, David Rice, AudioVisual Preservation Solutions
  3. Phosphor and Dust: Simulating the Cathode Ray Tube for Computer and Video Media, Ian Bogost, The Georgia Institute of Technology
  4. Contemporary Art and Phenomena of Technological Obsolescence: Digitizing Artist’s Films, Cecile Dazord, Clotile Boust, Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France
  5. Standardization, Preservation, and Access to Cultural Heritage Digital Data, Fenella G. France, Library of Congress
  6. Research Studies on the Longevity of Digital Optical Media at the Library of Congress, Michele H. Youket, Library of Congres

Programme du colloque : Progr_EAS_2010

Cécile Dazord

Conservatrice au C2RMF, Département recherche ; Chargée de l'art contemporain et notamment de l'étude des phénomènes d'obsolescence technologique

More Posts - Website

Transversalidades poéticas et politicas

Colóquio Internacional de Arte Contemporânea e Museus em Porto Alegre-RS, 24-27 août 2010

Ce colloque (très généraliste) avait pour contexte le lancement de l’IBRAM, Instituto brasileiro de Museus (Institut brésilien des musées), autrement dit, la création d’une structure centralisée coordonnant la politique nationale des musées brésiliens. Comme le suggère le titre (Transversalités poétiques et politiques), l’objectif était de recenser l’ensemble des questions relatives à la mise en place d’une politique des musées.

Notre intervention était programmée dans une session consacrée à la conservation et à la restauration :

Mesa 5: A obsolescência e outros problemas de conservação em Arte Contemporânea

Palestrantes

Cécile Dazord. Conservadora, fez parte do Museu de Arte Contemporânea de Strasbourg, onde atuou como curadora de exposições e diretora de publicações. Atualmente é responsável pelo Grupo de Arte Contemporânea no Departamento de Pesquisa e Restauração dos Musées de France / C2RMF.

Humberto Farias. Conservador/Restaurador associado do CCBC e professor da PUC-SP).

Magaly Sehen. Doutora em poéticas visuais pela Universidade de São Paulo-ECA/USP com uma tese relacionada à preservação de “instalações de arte”. É especialista em conservação de bens móveis pelo CECOR/UFMG.

Projet de résidences de chercheurs : C2RMF, IBRAM, CECOR, Inhotim

Le Groupe art contemporain du C2RMF est, par ailleurs, engagé dans un programme de résidences de checheurs brésiliens et étrangerssoutenu par l’IBRAM en collaboration avec le CECOR et le Centre d’art Inhotim (tous deux situés à Belo Horizonte) sur la restauration des œuvres contemporaines. Le projet est actuellement en cours d’élaboration ou, plus précisément, de recherche de financements.

Inhotim est un Centre d’art doté d’un vaste parc présentant sans doute l’un des plus grands ensembles existants d’œuvres de commande ou produites spécifiquement.

Le CECOR, Centro de Conservação e Restauração de Bens Culturais Móveis est un laboratoire d’études des matériaux du patrimoine (le plus imortant au Brésil sur le sujet). Il fait partie de l’Ecole des beaux-arts de Belo Horizonte, elle-même intégrée à l’Université fédérale du Manas Gérais (UFMG).

L’idée du projet est d’inviter des chercheurs à travailler en résidence à Inhotim sur des œuvres appartenant à la colelction et en s’appuyant, le cas échéant, sur les ressources du CECOR.

(Conseiller scientifique : Cécile Dazord, Coordonation : Catherine Bompuis)

Annonce du colloque

O Instituto Brasileiro de Museus (Ibram/MinC), a Fundação Nacional das Artes (Funarte/MinC) e o Programa Ibermuseus, com o apoio da Secretaria de Cultura do Estado do Rio Grande do Sul, realizam, de 24 a 27 de agosto de 2010, em Porto Alegre-RS, o Colóquio Internacional de Arte Contemporânea e Museus: transversalidades poéticas e políticas.

Dentre os objetivos do encontro está o fomento às ações de pesquisa e documentação que levem ao aprofundamento do discurso crítico e reflexivo sobre a formação de acervos de arte contemporânea e das ações relacionadas às artes visuais. Abarcar o amplo leque de meios e mídias, bem como novas conexões e formas de cooperação entre museus, artistas, pesquisadores, críticos, produtores, gestores culturais e públicos. Promover o patrimônio artístico, que articula passado, presente e futuro, também são metas que o colóquio pretende alcançar.
As inscrições para o evento já estão encerradas.

Programme du colloque : Progr_Porto_Alegre_2010



Cécile Dazord

Conservatrice au C2RMF, Département recherche ; Chargée de l'art contemporain et notamment de l'étude des phénomènes d'obsolescence technologique

More Posts - Website

Contemporary Art : Who Cares?

Contemporary Art : Who Cares ? colloque organisé par l’INCCA à Amsterdam, 9-11 juin 2010

Douze ans après le premier colloque organisé en 1999 sous l’intitulé Modern art: who cares ?, l’INCCA (International network for the conservation of contemporary art) a rassemblé à nouveau les professionnel de la conservation et de la restauration œuvrant dans le domaine de l’art contemporain.L’INCCA est l’un des premiers réseaux apparus sur ce sujet et sans doute l’un des plus fédérateurs. Sur le principe, l’INCCA n’est pas focalisé sur un aspect particulier et tous les problèmes conservatoires relatifs aux œuvres contemporaines ont droit de cité. En pratique, certains sujets sont récurrents. Au début des années 2000, l’accent était ainsi fortement mis sur la documentation des installations et l’intentionnalité de l’artiste. Dix ans plus tard, l’approche semble plus technique : les matériaux synthétique et les phénomènes d’obsolescence sont au premier rang des préoccupations. A ce jour, ces deux sujets suscitent encore un grand nombre d’interrogations et de perplexités…

Le public (intervenants et auditoire)  était essentiellement constitué de restaurateurs, responsables de collections et physico-chimistes. Peu de français étaient présents au regard de la forte mobilisation des néerlandais, belges, suisses, allemands, anglais, nord-américains et, dans une moindre mesure, italiens ou espagnols.

Le Groupe art contemporain du Département recherche du C2RMF a présenté un poster sur la numérisation des films argentiques qui sera reproduit dans la compilation éditée à l’issue du colloque : Boust Clotilde, Dubail Matthieu, Dazord Cécile, « Contemporary art and technological obsolescence : Film digitization and color rendering in avant-garde and experimental cinema ».

Voir le poster : Poster_CAWC

Annonce du colloque

http://www.incca.org/contemporaryartwhocares

Research and practices in contemporary art conservation

International symposium for (up-and-coming) professionals, from diverse disciplines, who are connected to the conservation of modern and contemporary art. Organised by the Netherlands Institute for Cultural Heritage (ICN), Foundation for the Conservation of Contemporary Art in the Netherlands (SBMK) and the University of Amsterdam (UvA).

Background – Modern Art: Who Cares? 1997

The 1997 symposium Modern Art: Who Cares? (MA:WC?) was one of the first international symposia to deal specifically with the problems of the conservation and restoration of modern art. The event was the culmination of a Dutch research project The Conservation of Modern Art (1995-97) and was meant to identify problems and to investigate possible solutions to these problems in order to develop methodology. Two years later in 1999, the results of the original research project as well as post-prints of the symposium were published in the book Modern Art: Who Cares? which is still considered a milestone for the profession. In addition, a direct result of discussions during MA: WC? was the formation of the International Network for the Conservation of Contemporary Art (INCCA).

Contemporary Art: Who Cares? 2010

The overall theme of the 2010 symposium Contemporary Art: Who Cares? (CA:WC?) is the current standard in care and conservation of modern and contemporarnetworky art. More that ten years after the first proposals for a methodological approach for this new domain of conservation, a new profession has emerged with its own set of specialist areas, its own research projects and its own training programmes. International collaborations, where shared research is the norm, have resulted in the development of good practice (methodological approaches, instruments, conservation techniques) as well as new training programmes and spin-off research projects on a national level.

At CA:WC? participants will share, learn from and discuss the outcomes of recent research projects in contemporary art, with special attention to installation art. Following in the footsteps of Modern Art: Who Cares? much of the programme is based upon a previous research project; this time the European project Inside Installations (2004-2007). Through open discussion, interactive learning and networking sessions, participants will be contributing to the development of this profession.

Cécile Dazord

Conservatrice au C2RMF, Département recherche ; Chargée de l'art contemporain et notamment de l'étude des phénomènes d'obsolescence technologique

More Posts - Website

Art d’aujourd’hui, patrimoine de demain

Publication des actes du colloque Art d’aujourd’hui, patrimoine de demain, Conservation-restauration des oeuvres contemporaines — Art Today, Cultural properties of tomorrow, Conservation of contemporary artworks, 13è journées d’études de la SFIIC, INP, Paris, 24-26 juin 2009, Paris, SFIIC, 2010

(Section française de l’institut international de conservation)

Clotilde Boust, Cécile Dazord, Matthieu Dubail, Obsolescence technologique et art contemporain, Etude de la couleur lors de la numérisation de films argentiques

Lire l’article : Boust_Dazord_Dubail_SFIIC_2009

Annonce de la publication des actes du colloques :

Publication des actes du colloque autour de six thèmes principaux :

● Droit, éthique, déontologie
● Installations et mouvement
● Matériaux synthétiques
● Peinture, arts graphiques
● Photographie, nouveaux médias
● Art monumental et de plein air

Ces champs recouvrent les principales questions propres à l’art contemporain, que ce soit en matière de droit (propriété des œuvres, intervention de l’artiste, etc.), en matière d’installations (faut-il rénover certaines installations en remplaçant les matériaux d’origine ?) ou de nouveaux médias (informatique, etc.) ; les questions relatives à l’art monumental permettent d’illustrer des exemples de problème de l’intégration de l’art contemporain dans le paysage urbain ou dans l’environnement naturel.
Les articles sont publiés dans leur langue de présentation (français ou anglais) avec un résumé dans l’autre langue.

Tables des matières : SFIIC_TM_2009


Cécile Dazord

Conservatrice au C2RMF, Département recherche ; Chargée de l'art contemporain et notamment de l'étude des phénomènes d'obsolescence technologique

More Posts - Website

CREATE conference

CREATE conference Gjøvik 2010
Colour in art, science, design, conservation, research, printmaking, digital technologies, textiles.


Where : Gjøvik University College, Gjøvik, Norway
When : 8th-11th June 2010

Thank you!
For making the CREATE 2010 conference such a successful end to the current CREATE project!

The organisers at the Gjøvik University College did a fantastic job in planning a lively and inspiring programme of conference and social events. With a welcome to Gjøvik from the Major in the Gjøvik Olympic stadium (the ‘largest manmade cavern fit for public use’) the week was off to a winning start!

As the last in the current programme of CREATE events, it was great to see such a mixture of familiar and unfamiliar faces – a testament to the scope this network has to continue to grow. We’ve had some great feedback from you about the positive impactCREATE has had on your research career, such as…

‘It was an extremely eye opening experience and I was excited and more than a little relieved to find so many people that were engaged in diverse and exciting colour research. It is testament to the range of participants that I made so many connections many of which with people that I would never have contemplated approaching under other circumstances. I was amazed at the extent to which people were able to find meaningful common interest despite coming from such a range of disciplines, quite inspiring!’

It was great to hear about the research projects you are currently working on with those you have met at CREATE events, and those you hope to start in the future. And how your exposure to research in other fields has inspired and changed your approach in your own chosen field. As always, please let us know of your activities.

So, the most important question for us now is – what next?! (Answers on a postcard please!)

We will add notes from the last discussion session ‘CREATE – past, present and future’ here soon, and will be working to update the website and it’s structure to offer you a useful tool for communication, information sharing and networking, that can sustain the network you have developed, for the foreseeable future. Again, any suggestions on how best we can do this would be gratefully received.

And more importantly, we hope to be back with a new project in the not too distant future – in the form of re-CREATE! So keep an eye on the website, and keep in touch!

Photos, papers and more from the conference are coming to the archive section soon…

With best wishes,
Carinna, Alison & all at CREATE

Clotilde Boust

- Chercheur Culture, Responsable du groupe imagerie du C2RMF - Maître de Conférences, Univ Versailles et Nantes, en Science de l'information et de la communication, spécialité imagerie (2005-2013) - Docteur de l'Université Paris 6, codirection MNHN, Telecom Paris et Océ PLT en Optronique, spécialité traitements perceptifs des images numériques (2005) - Diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure Louis Lumière en photographie, traitement des images (1998) - Licence de mathématiques 1995 - Deug math, physique et informatique 1994

More Posts

AMIA session, The Reel Thing – april 2010

Film Biennale 2010: Amsterdam
EYE Film Institute Netherlands (formerly the Filmmuseum) presents the Film Biënnale, featuring unique film events at special venues throughout Amsterdam from 7 to 11 April. The Film Biënnale showcases film productions which blur the boundaries between different artistic disciplines, merging music, art, theatre and poetry.

On April 7th, AMIA will present a half day session at the Biennale. The AMIA session will be followed by a half day of The Reel Thing.

Wednesday April 7, 2010
9:30 – 12:30 – AMIA seminar
13:30 – 17:00 – The Reel Thing

The AMIA session at the Biennale will explore online access to Audiovisual Archives. Traditionally film archives are responsible for providing access to archival audio-visual content. But access to on-line AV archives today is provided by a much wider variety of agents: from individuals to communities, from film festivals to academic programs. During this half day seminar a selected number of recent projects will be presented focusing on the who is providing access to audio-visual archives, why they are doing it and for whom.

Following the AMIA session, The Reel Thing will present a half day techical symposium. Dedicated to presenting the lastest technologies in audiovisual restoration and preservation. The Reel Thing brings together a unique lineup of laboratory technicians and specialists.

Clotilde Bous a présenté : “Film digitization : focus on visual effects conservations”

http://www.amianet.org/events/events/2010_biennale.php

http://www.filmmuseum.nl/website/exec/frontpageread/page.html?id=752155-6e6c2e66696c6d6d757365756d2e50616765

Clotilde Boust

- Chercheur Culture, Responsable du groupe imagerie du C2RMF - Maître de Conférences, Univ Versailles et Nantes, en Science de l'information et de la communication, spécialité imagerie (2005-2013) - Docteur de l'Université Paris 6, codirection MNHN, Telecom Paris et Océ PLT en Optronique, spécialité traitements perceptifs des images numériques (2005) - Diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure Louis Lumière en photographie, traitement des images (1998) - Licence de mathématiques 1995 - Deug math, physique et informatique 1994

More Posts

Patrimoine musical du XXè siècle

Journée d’étude sur le patrimoine musical du XXè siècle, organisée par Thierry Maniguet au Musée de la musique, 6 avril 2006

Annonce de la journée d’étude

Le XXe siècle voit s’élargir considérablement la notion de source sonore : instruments à percussion,
générateur électrique, bande enregistrée, objets sonores étrangers au champ musical. On assiste
aujourd’hui à une forte érosion des sources permettant de documenter ces instruments ou d’en
maintenir la fonctionnalité. De même, la restauration des matériaux ou des générateurs sonores pose
des problèmes particuliers, qui ne trouvent jusqu’à maintenant que des réponses peu satisfaisantes.

Cette journée d’étude permet de confronter les différentes approches (musées, restaurateurs, collectionneurs,
musiciens…) de ces problématiques qui concernent les instruments de musique mais également d’autres
objets patrimoniaux liés au cinéma, à l’informatique, à la radio comme à l’art contemporain.
Cette journée est l’occasion également de débattre de l’opportunité de mettre en place des circuits
de formations spécialisés pour les restaurateurs d’oeuvre d’art.

Programme de la journée d’étude : Progr_Musee_Musique_2006

Cécile Dazord

Conservatrice au C2RMF, Département recherche ; Chargée de l'art contemporain et notamment de l'étude des phénomènes d'obsolescence technologique

More Posts - Website

Restauration et non-restauration en art contemporain

Cécile Dazord « L’art contemporain confronté aux phénomènes d’obsolescence technologique – ou l’impact des évolutions technologiques sur la préservation des œuvres d’art contemporain », in Restauration et non-restauration en art contemporain, dir. Marie-Hélène Breuil, Actes de journées d’études des 14 février et 6 avril 2007, École des Beaux Arts de Tours, 2008, pp. 57-71

Sous le titre Restauration et non-restauration en art contemporain sont rassemblés et publiés les actes des deux journées d’études organisées  à l’École des beaux-arts de Tours par Marie-Hélène Breuil les 14 février et 6 avril 2007. Deux volumes édités par l’ARSET (Association des restaurateurs dee sculptures de l’Ecole de Tours).

Le première initiative marquante sur le sujet, dans le contexte français, est le colloque organisé en 1992 (il y a donc bienntôt deux décennies) par l’Institut national du patrimoine. Depuis, les manifestation sont demeurées espacées et les publications peu nombreuses.

– Colloque Conservation et restauration des oeuvres d’art contemporain, INP, 10-12 décembre 1992. Actes publiés à la Documentaiton française.

– Journées d’études sur les œuvres en mouvement organisées à l’INP et au Centre Pompidou par Nathalie Le Dantec,  en 2006, qui ont donné lieu à un dossier dans le numéro 19 de la revue Corè.

– Journées organisées à l’Ecole des Beaux-Arts de Tours par Marie-Hélène Breuil qui ont donné lieu à la publication Restauration et non-restauration en art contemporain, Actes de journées d’études des 14 février et 6 avril 2007, ARSET, 2008.

Date limite de conservation, colloque-événement, Mac/Val, 15-16 mai 2009. Une publication portant le même titre a été éditée par le Mac/Val.

– 13èmes journées d’études de la SFIIC, Paris, Institut national du patrimoine 24-26 juin 2009, qui ont également donné lieu à des publications d’actes : Art d’aujourd’hui, patrimoine de demain, Conservation et restauration des œuvres contemporaines.

Cette publication a été la première occasion pour le Groupe art contemporain du département recherche du C2RMF, constitué comme tel en 2006, de présenter son programme de recherche et d’études.

Lire l’article : Dazord_Article_Tours

Programme des journées d’études : Progr_EBA_Tours_2007

Cécile Dazord

Conservatrice au C2RMF, Département recherche ; Chargée de l'art contemporain et notamment de l'étude des phénomènes d'obsolescence technologique

More Posts - Website