Moniteurs CRT

Étude sur la conservation des moniteurs  à tubes cathodiques ou CRT (2015-2017)
Moniteur CRT en étude au C2RMF (2016). Marina Abramovic, Becoming Invisible, 1993, FRAC Franche-Comté @ C2RMF, Anne Maigret
Moniteur CRT en étude au C2RMF (2016). Marina Abramovic, Becoming Invisible, 1993, FRAC Franche-Comté @ C2RMF, Anne Maigret

            Très présents dans les collections d’art contemporain à travers les œuvres vidéo, les moniteurs à tubes cathodiques (CRT) préoccupent de manière pressante les responsables de collections confrontés à l’arrêt de la production, l’épuisement des stocks, et la difficulté de trouver des réparateurs compétents. Il semblait opportun de proposer une approche systématique sous la forme d’une étude produisant un état des lieux et permettant d’envisager, à partir de différents cas de figure, la possibilité ou la pertinence de maintenir ou non cette technologie désormais obsolète.

            L’objectif de ce projet est de livrer une étude technique sur les moniteurs à tubes cathodiques et sur les problématiques de conservation et de restauration qu’ils posent. De la fin des années 1960 jusqu’au années 1980, le moniteur CRT était incontournable pour diffuser une image vidéo. A partir des années 1980, il a coexisté avec la vidéo‑projection. Depuis les années 2000, il a été progressivement supplanté par l’utilisation d’écrans plats (plasma, LCD notamment), tout en continuant de cohabiter avec la vidéo‑projection. Le dilemme auquel sont confrontés les responsables de collections est le suivant : faut-il maintenir l’utilisation de CRT pour les œuvres créées pour ou, du moins, contemporaines de cette technologie ? Si oui, quels sont les moyens d’y parvenir. Sinon, est-il légitime de remplacer les CRT par une autre technologie et, le cas échéant, laquelle ?

            Une étude technique générique du moniteur CRT (ses matériaux, composants et éléments, son mode de fonctionnement, un bref historique des principales évolutions techniques) constitue un préalable indispensable.

            Les problématiques inhérentes à une utilisation de moniteurs CRT à des fins artistiques et dans un contexte patrimonial seront ensuite abordées au travers de cinq études de cas soumises par le Frac Franche‑Comté.

            Etude technique et études de cas seront suivies par l’élaboration d’un modèle de documentation technique des œuvres incluant des moniteurs CRT, ainsi qu’un récapitulatif des principaux problèmes de conservations et de solutions susceptibles d’être apportées.

Le projet est porté par le C2RMF, Département recherche – groupe art contemporain (Cécile Dazord)

Participants, partenaires du projet :

FRAC Franche-Comté, service des collections (Virginie Lemarchand)

Intervenants :

Alexandre Michaan, restaurateur photo, film, vidéo

 

Cécile Dazord

Conservatrice au C2RMF, Département recherche ; Chargée de l'art contemporain et notamment de l'étude des phénomènes d'obsolescence technologique

More Posts - Website

Le blog du groupe Art contemporain, Département recherche du C2RMF